Relations avec les milieux intellectuels et artistiques

Nous avons consulté avant tout, l’Histoire de la littérature libertaire de Thierry Maricourt, déjà signalée dans la liste des instruments de travail.

Art et anarchie. Actes du colloque pour les dix ans de Radio libertaire, Paris, mai 1991, Marseille, éditions Via Valeriano, La Vache folle, 1993, 197 p., ill.

Dubuffet Jean, Asphyxiante culture, Paris, éd. Pauvert, 1968, réédition, éd. de Minuit, 1986.

L’Imaginaire subversif, Lyon, A.C.L., 1980, 194 p.

Les Incendiaires de l’imaginaire. Actes du colloque international - Grenoble 1998, Lyon, A.C.L., 2000, 337 p.

Pessin Alain, La Rêverie anarchiste (1848-1914), préface de Gilbert Durand, Librairie des Méridiens, coll. « Bibliothèque de l’Imaginaire », 1982, 288 p., dernière édition, Lyon, A.C.L., 1999, 225 p., bibl.

Même si la période considérée ne recoupe pas celle de notre propre étude, les conclusions de cet ouvrage restent valables pour des époques ultérieures.

Ragon Michel, La Voie libertaire, postface de Jean Malaurie, Paris, Plon, coll. « Terre humaine », 1991, 221 p., ill., bibl.

Reszler André, L’Esthétique anarchiste, Paris, P.U.F., coll. « Sup », 1973, 116 p.

Winock Michel, Le Siècle des intellectuels, Paris, Seuil, 1997, nouvelle édition revue et augmentée, 1999, 885 p., chronologie, index, ill., bibl.
— Histoire politique de la revue « Esprit » 1930-1950, Paris, Seuil, coll. « L’Univers historique », Paris, 1975, éd. revue et augmentée sous le titre « Esprit ». Des intellectuels dans la cité, Paris, éd. du Seuil, coll. « Point Histoire », n°200.

Même si Le Libertaire n’y est jamais cité, Le Siècle des intellectuels peut nous être utile à cause des passages consacrés aux surréalistes, à la littérature prolétarienne ou à Albert Camus.

Les « compagnons de route » de l’Union anarchiste

Les intellectuels pacifistes

Antoine Régis, La littérature pacifiste et internationaliste, éd. L’Harmattan, 2002, 261 p.

De Villepin Patrick, « Plutôt la servitude que la guerre ! Le pacifisme intégral dans les années 1930 », Relations internationales, n°53, printemps 1988, p. 53-67.

Feuillade Lucien, « Simone Weil et les anarchistes », Le Monde libertaire, n°706, 5 mai 1988.

Mercier Vega Louis, « Simone Weil sur le front d’Aragon » in Les Écrivains et la guerre d’Espagne, éd. Les Dossiers H, 1975.

Offenstadt Nicolas, Histoire de la L.I.C.P., Paris, Mémoire du C.R.H.M.S.S., 1991.
— et Olivera Philippe, « L’engagement pour la paix dans la France de l’entre-deux-guerres : un ou des pacifismes ? », Matériaux, n°30, janvier-mars 1993, p. 53-56.

Racine Nicole, « L’A.E.A.R. », Le Mouvement social, janvier-mars 1966, p. 29-47.
— « Le Comité de vigilance des intellectuels antifascistes (1934-1939) », Le Mouvement social, octobre-décembre 1977, p. 87-113.

Ragon Michel, « Les aléas du pacifisme », Magazine littéraire, n°378, juillet-août 1989, p. 58-60.

Riviale Philippe, La pensée libre : essai sur les écrits politiques de Simone Weil, nouvelle édition revue et augmentée, L’Harmattan, 2004, 309 p.

Henry Poulaille et le groupe des écrivains prolétariens

Pour les publications de l’Association des Amis d’Henry Poulaille, voir la liste des centres d’archives.

Arvidsson Karl-Anders, Henry Poulaille et la littérature prolétarienne des années 1930, Göteborg, Acta Universitatis Gothoburgensis, 1987, éd. Touzot, 1988.

Béroud Sophie et Régin Tania (dir.), Le roman social. Littérature, histoire et mouvement ouvrier, éd. de l’Atelier, Paris, 2002, 287 p.

Guillemot Claudine, Henry Poulaille, écrivain d’expression populaire, Université de Haute Bretagne, 1973.

« Henry Poulaille », Etudes de Lettres, n°1, janvier-mars 1971.

« Henry Poulaille », Itinéraire, n°12, 1er semestre 1994, 88 p., ill., bibl., chronologie.

Il faut signaler l’article de Thierry Maricourt intitulé « Henry Poulaille, l’anar » et l’étude de Jean-Michel Péru sur « Le Groupe des écrivains prolétariens ». Notes sur Louis Guilloux, Victor Serge, Ludovic Massé, Neel Doff, Emile Guillaumin, Edouard Peisson, Tristan Rémy, Panaït Istrati et René Bonnet.

« Henry Poulaille et la littérature prolétarienne en France de 1920 à 1940 », Revue des Lettres modernes, décembre 1989.

Kottis Micheline, La Littérature prolétarienne, Paris , C.R.H.M.S.S., 1968.

Löffler, P. A., Chronique de la littérature prolétarienne française (1930-1939), Rodez, éd. Subervie, 1967.

Maricourt Thierry, Henry Poulaille, Paris, Manya, 1992, 273 p.

Péru Jean-Michel, Des ouvriers écrivent. Le débat sur la littérature prolétarienne en France (1925-1939), thèse pour le diplôme de doctorat, Université Paris VII, 1987.

Ragon Michel, Les Ecrivains du peuple, préface de Louis Descaves, éd. Jean Vigneau, 1947.
— Histoire de la littérature prolétarienne en France, Paris, éd. Albin Michel, 1974, 315 p., ill., bibl., index, édition revue et augmentée sous le titre Histoire de la littérature prolétarienne de langue française, Paris, éd. Albin Michel, 1986, 331 p., ill., bibl., index.

Michel Ragon ne manque pas une occasion de témoigner en faveur de ce courant littéraire dans ses souvenirs.

Louis-Ferdinand Céline

Alméras Philippe, Les Idées de Céline, Paris, Berg international, coll. « Pensée Politique et Sciences Sociales », 1982, 385 p.

Bounan Michel, L’Art de Céline et son temps, Paris, Allia, 1997, 111 p.

Duraffour Annick et Pierre-André Taguieff, Céline, la race, le Juif, Paris, Fayard, 2017, 1170 p.

Jouy Bruno, Voyage au bout de la nuit : Étude d’une réception, Mémoire de maîtrise sous la direction de Pascal Lainé, 1991.

Kaminski Hanns Erich, Céline en chemise brune, Paris, Nouvelles éditions Excelsior, 1938, rééditions : Paris, Plasma, 1977, Champ libre, 1983, Mille et une nuits, n°166 avec une postface de Jean-Pierre Martin, 1997, 94 p.

« Louis Ferdinand Céline », Cahier de l’Herne, éditions de l’Herne, 1963, 1965, 1972, réédition, Librairie Générale française, coll. « Le Livre de Poche », n°4081, 1989, 541 p.

Pagès Yves, Les Résurgences de la sensibilité libertaire et individualiste d’avant 1914 dans l’œuvre de L.-F. Céline, thèse de doctorat nouveau régime, Université Paris VII, 1991, 2 vol., 514 p.
— « Réception critique des œuvres de Céline dans L’En-dehors (1932-1939) », L’Année Céline 1992, Du Lérot/Imec, 1993.
— « Fragments d’un discours libertaire », Magazine littéraire, n°317, janvier 1994, p. 43-45.
— Les Fictions du politique chez L.-F. Céline, Paris, Seuil, coll. « L’Univers historique », 1994, 460 p.

Les « compagnons de route » de la Fédération anarchiste

Armand Robin

Bourdon Alain, Armand Robin ou la passion du verbe, Paris, Seghers, coll. « Poètes d’aujourd’hui », 1981, 198 p.

Morvan Françoise, Armand Robin : bilans d’une recherche, thèse de Doctorat d’Etat, Rennes, Université de Rennes II, 1989, 7 vol., 2 820 p.

Radufe Dominique, Armand Robin, écouteur, Université de Bretagne occidentale, 1998, 2 vol.

Robin Armand, Ma vie sans moi, éd. Gallimard, coll. « Métamorphoses », 1940.
— Le Temps qu’il fait, éd. Gallimard, 1942, rééd. coll. « L’imaginaire », 1986, 213 p.
— Les Poèmes indésirables, Fédération Anarchiste, 1945, rééd., Cognac, Le temps qu’il fait, 1981, 36 p.
— Quatre poètes russes (Maïakovski, Pasternak, Blok, Essénine), éd. Seuil, coll. « Le don des langues », 1949, rééd., Cognac, Le temps qu’il fait, 1998, 157 p.
— La Fausse parole, éd. de Minuit, 1953, nouvelle édition augmentée, introduction, postface et notes de Françoise Morvan, Cognac, éd. Le Temps qu’il fait, 2002, 156 p., bibl.
— Poésie non traduite I, éd. Gallimard, 1953.
— Poésie non traduite II, éd. Gallimard, 1958.
— Le Monde d’une voix, éd. Gallimard, 1968.
— Ma vie sans moi suivi de Le Monde d’une voix, éd. Gallimard, coll. « Poésie », 1970.
— Multiple et un, Paris, éd. Plein chant, 1979, 240 p.
— Le cycle Séverin, Cognac, éd. Le Temps qu’il fait, 1981.
— L’Homme sans nouvelle, Cognac, éd. Le Temps qu’il fait, 1981, 111 p.
— Pâques fête de la joie, éd. Calligrammes, 1982.
— Écrits oubliés I, Rennes, éd. Ubacs, 1986, 422 p.
— Écrits oubliés II, Rennes, éd. Ubacs, 1986, 260 p.
— Poésie sans Passeport, textes rassemblés et présentés par Françoise Morvan, Rennes, éd. Ubacs, 1990.
— Expertise de la fausse parole, textes rassemblés et présentés par Dominique Radufe, Rennes, éd. Ubacs, 1990, 164 p.
— Fragments, texte établi et présenté par Françoise Morvan, éd. Gallimard, 1992, 251 p.
— Le cycle du pays natal, éd. La part commune, 2000.
— Le Combat libertaire, édition établie par Jean Bescond, introduction de Anne-Marie Lilti, Jean-Paul Rocher éditeur, 2009, 256 p.

Georges Brassens

Barlatier Pierre, Monestier Martin, Brassens, le livre du souvenir, Paris, Sand & Tchou, 1982, 233 p., ill., bibl.

L’épisode de sa collaboration au Libertaire tient en une trentaine de lignes mais Georges Brassens revient néanmoins sur son engagement libertaire dans un entretien avec Philippe Némo.

Bonnafé Alphone, Georges Brassens, Paris, éd. Seghers, 1963, 2 vol.

Brassens Georges, Lettres à Toussenot : 1946-1950, Paris, éd. Textuel, 2001, 224 p.
— Œuvres complètes : chansons, poèmes, romans, préfaces, écrits libertaires, correspondance, édition établie, présentée et annotée par Jean-Paul Liégeois, Paris, Le Cherche midi, coll. « Documents », 2007, 1580 p., ill.
— Les chemins qui ne mènent pas à Rome. Réflexions et maximes d’un libertaire, Paris, Le Cherche midi, coll. « Hors-collection », 2008, 158 p.

Deroudille Clémentine, Brassens. Le libertaire de la chanson, Paris, éd. Gallimard, coll. « Découvertes Gallimard », n° 571, 2011, 128 p., ill.

Fontenis Georges, « Brassens et les anarchistes », Alternative libertaire, n°102, décembre 2001.

Larue André, Brassens ou la mauvaise herbe, Paris, éd. Fayard, 1970.
— Brassens, une vie, Paris, TGE, 1981.

Pierre F., Brassens, myosotis et pavillon noir, Bruxelles, 1963.

Rioux Lucien, Georges Brassens, le poète philosophe, Paris, éd. Seghers, 1988.

Rudent François-Victor, G. Brassens sur les pas de François Villon, éd. Arthémus, Point-Scorff, 1998.

Seyt Patrice, Georges Brassens : de l’anarchie à l’humanisme, Mémoire de maitrise de littérature, Université de Limoges, 1989, 122 p.

Six Nicolas, Brassens et la politique, Mémoire de D.E.A. de science politique sous la direction de Michel Hastings, Lille 2, 2001.

Stroobants Josée et Zimmermann Eric, Georges Brassens... Chez Jeanne 1944-1952, Paris, éd. D. Carpentier, 1996, 240 p.

Wilmet Marc, Georges Brassens libertaire. La chanterelle et le bourdon, Bruxelles, éd. des Éperonniers, 1991, 129 p., ill., bibl., réédition augmentée, 2000, 161 p., dernière édition, Bruxelles, éd. Aden, coll. « Petite bibliothèque d’Aden », n° 34, 2010, 195 p.

André Breton et le groupe surréaliste

Ardant Fanny, Anarchisme et surréalisme, Mémoire de l’I.E.P. d’Aix-en-Provence, 1971.

Nous n’avons pas pu consulter ce mémoire car l’exemplaire conservé à l’I.E.P. d’Aix-en-Provence a été perdu.

Bédouin Jean-Louis, André Breton, Paris, Seghers, coll. « Poètes d’aujourd’hui », 1950, 232 p.
— Benjamin Péret, Paris, Seghers, coll. « Poètes d’aujourd’hui », 1961, 206 p.
— Vingt ans de surréalisme, 1939-1959, Paris, Denoël, 1961, 326 p.

Biro Adam et Passeron René (dir.), Dictionnaire général du surréalisme et de ses environs, Paris, P.U.F., 1982, 464 p.

Bonnet Marguerite, André Breton. Naissance de l’aventure surréaliste, Paris, Librairie José Corti, 1975, rééd. revue et corrigée, 1988, 460 p., bibl., index.

Breton André, Œuvres complètes, édition établie par Marguerite Bonnet, avec la collaboration de Philippe Bernier, Etienne-Alain Hubert et José Pierre, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 1988 et 1992, 2 vol.
— Manifestes du surréalisme, Paris, éd. J.-J. Pauvert, 1962.
— Ode à Charles Fourier, introduction et notes de Jean Gaulmier, Paris, Kliencksieck, 1961, 100 p.
— Position politique du surréalisme, Paris, L.G.F., Le Livre de poche, coll. « Biblio essais », n°4134, 127 p.

Brochier Jean-Jacques, L’Aventure des surréalistes : 1914-1940, Paris, Stock, 1977, 325 p., bibl.

Dauguet Aurélien, « Anarchisme et surréalisme », Le Monde Libertaire, hors série n°3, mai-juin 1995.

Ferrua Pietro, Surréalisme et anarchisme, Paris, éditions du Monde libertaire, 1982. rééd. revue et augmentée, Lyon, A.C.L., 1992, 31 p.

Il s’agit d’un compte-rendu détaillé de la rencontre entre le groupe surréaliste et les militants de la Fédération anarchiste. La dernière édition de ce texte est accompagnée de nombreux articles parus dans Le Libertaire ou dans Le Monde libertaire.

Jacquier Charles, « Surréalisme, stalinisme et révolution sociale », Mélusine, n°19, 1999, p. 356-367.

Janover Louis, Le Rêve et le Plomb. Le Surréalisme de l’utopie à l’avant-garde, Paris, J.-M. Place, 1988, 178 p.
— La Révolution surréaliste, Paris, Plon, 1989, 226 p.
— Surréalisme, art et politique, Paris, Galilé, 1980, 212 p.
— Le Surréalisme de jadis à naguère, éd. Paris-Méditerranée, 2002, 192 p., ill.

Jouffroy Alain, De l’individualisme révolutionnaire, U.G.E., coll. « 10-18 », 1975, réédition revue et augmentée, Gallimard, coll. « Tel », n°291, 1997, 465 p.

Joyeux Maurice, « André Breton ou le chemin parallèle », La Rue, n°12, 4ème trimestre 1971, p. 91-97.

Large Alix, L’Esprit libertaire du surréalisme, Lyon, A.C.L., avril 1999, 107 p., bibl.

Nadeau Maurice, Histoire du surréalisme suivie de Documents surréalistes, Paris, Le Seuil, 1964, 526 p., ill., bibl.

Péret Benjamin et Munis Georges, Les Syndicats contre la révolution, préface de Jehan Mayoux, Paris, Losfeld, le Terrain Vague, 1968, 94 p.

Schwartz Arturo, André Breton, Trotsky et l’anarchie, Paris, Union générale d’éditions, coll. « 10-18 », 1977.
— « Anarchie, alchimie, tantrisme et surréalisme », L’Arc, n°91-92, 1984, p. 38-43.

Schwartz Barthélémy, « Changer la vie, transformer le monde : les deux problèmes du surréalisme », Le Monde libertaire, n°1276, 11 avril 2002.

Reynaud-Paligot Carole, Histoire politique du mouvement surréaliste français : 1919-1969, thèse de doctorat nouveau régime, Université de Lille III, Villeneuve d’Ascq, A.N.R.T., 1994.
— Parcours politique des surréalistes : 1919-1969, C.N.R.S., 1995, 340 p., bibl., index.

Albert Camus

Albert Camus et les libertaires, écrits rassemblés par Lou Marin, Marseille, Égrégores éditions, 2008, 358 p.

Boulouque Sylvain, « Anarchisme et syndicalisme révolutionnaire aux origines de la révolte camusienne », in Lionel Dubois (dir.), Albert Camus : La Révolte, Poitiers, Editions du Pont Neuf, 2001, p. 219-250.

Camus Albert, Essais, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », introduction par Roger Quilliot, édition établie et annotée par Roger Quilliot et Louis Faucon, 1990, 1976 p., bibl.

Dadoun Roger, « Albert Camus le Méditerranéen (Le rêve de lumière et le complexe du clos obscur) », Simoun, n°3, juin 1952, p. 42-47.

Garraud P., L’Engagement politique d’Albert Camus : communisme et socialisme libertaire, Mémoire de l’I.E.P. de Bordeaux, 1973.

Grenier Jean, Albert Camus - Souvenirs, Paris, Gallimard, 1968.

Grenier Roger, Albert Camus, soleil et ombre, Paris, Gallimard, 1987.

Guérin Jean-Yves (dir.), Camus et la politique, actes du colloque de Nanterre, 5-7 juin 1985, Paris, L’Harmattan, coll. « Histoire et perspectives méditerranéennes », 1986, 295 p.
— Camus, portrait de l’artiste en citoyen, François Bourin, 1993.

Loubel del Bayle Jean-Louis, Albert Camus et la politique, Toulouse, Université des sciences sociales, 1979, 62 p.

Marin Progreso, Albert Camus et les libertaires, Toulouse, éditions des Amis de Cénit, s.d. [1966], 63 p.

Onfray Michel, L’Ordre libertaire. La vie philosophique d’Albert Camus, Paris, Flammarion, coll. « Grandes biographies », 2012, 600 p.

Phéline Christian et Spiquel-Courdille Agnès, Camus, militant communiste. Alger, 1935-1937, Paris, Gallimard, 2017, 400 p.

Vertone Teodosio, L’Œuvre et l’action d’Albert Camus dans la mouvance de la tradition libertaire, préface de Roger Dadoun, Lyon, A.C.L., 1985, 52 p., dernière édition avec une préface de Lou Marin, Lyon, A.C.L., 2013, 62 p.
— « La Pensée libertaire d’Albert Camus », L’Arc, n°91-92, 1984, p. 113-118.

Vincent Jean-Michel, Camus ou la nostalgie de l’anarchisme, Mémoire de l’I.E.P. d’Aix-en-Provence, 1971.

Les « compagnons de route » de la Fédération communiste libertaire

Daniel Guérin

« Daniel Guérin », Alternative libertaire, hors-série, 1998, 48 p.

Guérin Daniel, Jeunesse du socialisme libertaire, Paris, Librairie Marcel Rivière et Cie, 1959, 188 p.
— Pour un marxisme libertaire, Paris, Robert Laffont, coll. « Libertés », n°80, 1969, 296 p.
— À la recherche d’un communisme libertaire, Spartacus, 1984.